Chemins

 

Accueil

L'Association
Le Comité
Contacts
Liens (associations, gîtes, etc)

Association faîtière

Activités <===
Calendrier
Informations <===
Témoignages, Récits

Belorado

Le Chemin en Suisse
Hébergements
Autres chemins
Boite à idées

Iconographie
Librairie
Bibliothèque
Archives <===

 

Les Chemins de Saint-Jacques en Europe

Le Conseil de l'Europe a proclamé en 1987 les chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle " premier itinéraire culturel européen ", en recommandant la protection de l'héritage historique, littéraire, musical et artistique né du pèlerinage. Il a ensuite coordonné les efforts pour l'étude et la revitalisation des chemins de Saint-Jacques en France, en Allemagne et en Suisse.
Entre-temps, des groupes de recherche sont mis sur pied également en Autriche, en Italie, en Grande-Bretagne, en Espagne, et l'on découvre des traces du pèlerinage jacquaire jusqu'en Hollande et dans les pays scandinaves. Un autre résultat des efforts entrepris sous l'égide du Conseil de l'Europe est le balisage de nombreux chemins de Saint-Jacques, qui sont empruntés par un flot grandissant de marcheurs.
Depuis le Moyen Age, la plupart des pèlerins de Saint-Jacques, les jacquets, arrivent aux Pyrénées par quatre grandes voies d'accès. Le Liber Sancti Jacobi, un guide de pèlerinage du XIIè siècle attribué au pape Calixte II (1119-24), décrit ces voies : il s'agit de la Via Touromensis partant de Paris et de Tours, de la Via Lemovicensis au départ de Vézelay, de la Via Podensis qui débute au Puy-en-Velay et où se retrouvent surtout les pèlerins venus de l'Allemagne du Sud et de Suisse. Ces trois chemins se rejoignent à Ostabat, au nord des Pyrénées, pour entrer en Espagne par le col de Ibañeta (Roncevaux).
La quatrième voie d'accès est la Via Tolosana, qu'empruntent avant tout les Italiens ou quelques pèlerins de Suisse qui, au départ de Genève, suivent la vallée du Rhône jusqu'à Saint-Gilles-du-Gard. Passant par Toulouse, ils franchissent les Pyrénées par le col du Somport.
De l'autre côté des Pyrénées, en Espagne, tous les chemins se rejoignent à Puente la Reina, pour former le "camino francès", long de 700 kilomètres, jalonné d'églises, de couvents et d'hostelleries.

Retour